L’Hôtel de la Marine : Des appartements à la collection Al Thani

Culture

L’Hôtel de la Marine : Des appartements à la collection Al Thani

C'est le monument à ne pas louper à Paris en ce moment ! Que cela soit pour découvrir les appartements de l'intendant, les salons d'apparat ou encore la Collection Al Thani, vous ressortirez émerveillés et grandis de cette expérience.

Nous voici donc sur la célèbre et grandiose Place de la Concorde pour découvrir cet Hôtel de la Marine qui fait tant parler de lui depuis sa rénovation et donc sa réouverture. Instantanément, nous rentrons dans un univers qui sent le bon le neuf et le moderne, le tout symbolisé par la verrière de 300 m2 couvrant la cour de l’intendant. Créée par Hugh Dutton, elle impressionne et nous donne tout de suite envie de commencer une visite qui ne sera pas comme les autres. Après avoir récupéré notre billet, nous nous retrouvons avec un casque connecté sur les oreilles nommé « Confident ». Sachez que le Confident est remis à chaque visiteur à son arrivée et offre une expérience de médiation immersive et novatrice grâce au son binaural pour une plongée dans l’histoire du monument.

Direction le Grand Tour, à savoir les appartements de l’Intendant, les salons d’honneur, la loggia et la Collection Al Thani !

Beside Sport - L’Hôtel de la Marine : Des appartements à la collection Al Thani - Cabinet de l'intendant Pierre-Elisabeth de Fontanieu -

Cabinet de l'intendant Pierre-Elisabeth de Fontanieu

1) Les appartements de l’Intendant du Garde-meuble

Tout d’abord, notez que ce palais néoclassique a été construit et aménagé entre 1758 et 1774 par Ange-Jacques Gabriel, premier architecte du Roi Louis XV.  Sa fonction première fut d’abriter le prestigieux Garde-meuble de la Couronne, institution chargée de l’entrepôt et de la restauration du mobilier des résidences royales. Et pour gérer cette institution, il fallait donc un intendant. Celui-ci était à la tête d’une administration royale qui comptait plus de 100 employés et était en charge du mobilier des résidences royales, des tapisseries, des petites statues en bronze, des armes et des joyaux de la Couronne.

Poste à haute responsabilité, il gérait au quotidien les collections royales, supervisait les achats, la fabrication, l’entretien et les réparations des objets. Il permettait au roi de vivre dans les meilleures conditions et d’impressionner les ambassadeurs étrangers par le luxe et le savoir-faire des artisans français.

Suite à ce petit rappel historique, revenons à notre visite immersive ! Nous pénétrons donc dans les appartements qu’occupait l’Intendant. Tout d’abord dans ceux de Pierre-Elisabeth de Fontanieu, intendant de 1767 à 1784 et ensuite de Marc-Antoine Thierry de Ville-d’Avray, intendant de 1784 à 1792.

Beside Sport - L’Hôtel de la Marine : Des appartements à la collection Al Thani - Le Confident nous plonge au cœur du XVIIIe siècle à travers les appartements de l’intendant -

Le Confident nous plonge au cœur du XVIIIe siècle à travers les appartements de l’intendant

En 1772, l’intendant du garde-meuble, Pierre-Élisabeth de Fontanieu, s’installe dans l’édifice, où il fait aménager ses appartements. Lieu d’administration et de conservation, le palais devient aussi un espace d’exposition où est présentée une partie des collections. Cet embryon de musée est ouvert au public, tous les premiers mardis du mois, de Pâques à la Toussaint. On pouvait y admirer, à côté de grands meubles, de tapisseries et d’armes, les joyaux de la Couronne, dérobés en 1792.

À partir de 1784, son successeur, Thierry de Ville d’Avray, poursuivant cette politique muséale, ajoute une galerie des bronzes. Il procède à d’importants remaniements dans les appartements et leurs décors. Pour son épouse, il fait aménager un petit appartement à l’entresol.

Beside Sport - L’Hôtel de la Marine : Des appartements à la collection Al Thani - La baignoire de l'intendant avec un robinet d'eau chaude et d'eau froide, extrêmement moderne pour l'époque - La baignoire de l'intendant avec un robinet d'eau chaude et d'eau froide, extrêmement moderne pour l'époque
Beside Sport - L’Hôtel de la Marine : Des appartements à la collection Al Thani - La salle à manger qui servira la diplomatie des différents Ministres de la Marine - La salle à manger qui servira la diplomatie des différents Ministres de la Marine

Mais l’Hôtel de la Marine ne remplit pas sa fonction de garde-meuble très longtemps. En 1798, neuf ans après la Révolution française, il passe entièrement sous le joug de la Marine, qui y installe son état-major. Voilà donc l’origine de son nom, du moins, de son nom d’aujourd’hui.

Après avoir déambulé dans ces appartements somptueux, il est important de souligner l’ atmosphère d’époque parfaitement rendue notamment du fait de l’éclairage à la bougie mais aussi par une rénovation exceptionnelle des meubles, des tapisseries et des différentes pièces !

Beside Sport - L’Hôtel de la Marine : Des appartements à la collection Al Thani -  -

2) Salons d’apparat et Loggia

A peine terminé avec les appartements du XVIIIe siècle que nous nous retrouvons au coeur du XIXe siècle. Ainsi, nous découvrons le salon d’honneur et le salon des amiraux, dits « salons d’apparat », redécorés par les marins en 1843. Dans le salon d’honneur, nous sommes entourés de miroirs dansants qui nous plongent dans les bals somptueux organisés tout au long du siècle.

Richement ornées, ces deux pièces présentent les portraits, à même le mur, des principaux navigateurs français, qu’ils soient militaires ou explorateurs. Dans le prolongement de cet espace de réception se trouve le salon diplomatique. Un imposant bureau trône au milieu de la pièce, sous les yeux de Napoléon III et de sa chère Eugénie. Le 27 avril 1848, c’est là, sur ce bureau, que Victor Schœlcher a signé l’abolition de l’esclavage.

Beside Sport - L’Hôtel de la Marine : Des appartements à la collection Al Thani - Masque présent dans la deuxième galerie  -

Masque présent dans la deuxième galerie

3) La Collection Al Thani

Après avoir passé près d’1h30 entre les appartements de l’intendant, les salons et la loggia, il est temps de pénétrer dans la dernière nouveauté signée l’Hôtel de la Marine, à savoir la Collection Al Thani.

Dans un espace de 400m2, découpé en 4 salles, le cheikh qatari présente un aperçu de sa collection, soit 120 oeuvres sur les plus de 5 000 pièces qu’il possède. Celle-ci s’étend de la préhistoire au XIXe siècle.

Cet endroit précis du palais servait à l’origine à stocker les tapisseries des collections royales. Il n’était donc pas décoré. Hors de question de rester dans l’univers pompeux du XVIIIe siècle, style signature du palais, mais place tout de même à une pluie d’or dans la première salle. Il s’agit de feuilles d’acanthe (un motif de rigueur dans les ornements du Grand Siècle) dorées et suspendues à des fils.

Beside Sport - L’Hôtel de la Marine : Des appartements à la collection Al Thani -  -

La deuxième galerie, au décor beaucoup plus sobre, contient onze vitrines, des prodiges de technologie qui épargnent aux objets la moindre vibration. Celle-ci présente 11 visages sculptés provenant de différentes périodes et de différents lieux mais réunis par un thème commun : la représentation de l’image humaine.

La troisième galerie est pensée pour les expositions temporaires. La première est consacrée aux arts de l’islam. Enfin, la dernière galerie, plus étroite, aux vitrines serpentant sur 18 mètres, veut évoquer un trésor antique.

Pour conclure, cette visite de près de 2h30, lorsque l’on choisit le Grand Tour, est incontestablement un « must » tant par la beauté des lieux, l’immersion rendue possible par le casque connectée et la technologie de pointe présente pour appréhender chaque nouvelle pièce. Courrez-y car cela vaut vraiment la peine !

Article : Paul Diey

Photos : Lucie Brudy

Article suivant

«
BS

Souhaitez vous recevoir des notifications ?

Non merci Oui
X

Vous etes actuellement hors ligne